Le domaine des sentiers perdus

sentiers-perdus

Après plusieurs années à habiter quelques mètres carrés dans un appartement exigüe à Montréal nous avons finalement fait le grand saut en déménageant sur une terre de 17 acres dans les laurentides. Nous voilà sur le Domaine des sentiers perdus, notre parcelle de terre à nous (notre terre en algonquien : «Nitakinan»).

Pourquoi le domaine «des sentiers perdus»? C’est le nom de cette statue d’origine inconnue (qui à plus de 100 ans) qui m’a été offerte par une gentille vielle dame qui à connue l’Est de Montréal à l’époque ou l’on y cultivait encore… À notre tour de faire revivre la culture de la culture!

Merlin

On se dessine une nouvelle vie...

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>